Hub des Savoirs

Accueil / Africités / Marrakech 2018 / Sessions thématiques sur la transition / La transition politique et démocratique

#AF8 La transition politique et démocratique

Organisateur : Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH)

A des rythmes plus ou moins rapides, de nombreux pays du continent ont entrepris depuis la fin des années 1980 des processus diversifiés de libéralisation politique, en affirmant leur volonté de construire un État de droit, de procéder à des élections pluralistes et libres permettant l’alternance pacifique, de garantir une justice indépendante et efficiente et de mettre en place des politiques publiques en faveur de l’égalité et de la justice sociale. Les différentes modalités de transition politique mises en œuvre sont néanmoins souvent critiquées, notamment en raison de leur difficulté à assurer un développement inclusif durable, une véritable alternance politique et l’émergence d’une démocratie locale. Néanmoins, on a vu fleurir ici et là des constitutions modernes, marquées notamment par l’intégration de diverses formes de démocratie participative et de décentralisation plus ou moins avancée, donnant naissance à l’émergence de pouvoirs locaux et régionaux. Parallèlement, les sociétés civiles africaines semblent elles aussi de plus en plus intéressées par l’action au niveau territorial et l’invention de modalités innovantes d’interaction avec les élites politiques locales. L’atelier tentera de faire le point sur l’état des transitions politiques au niveau national et les expériences de décentralisation/déconcentration à l’œuvre et leur capacité à renforcer la démocratie participative et à assurer, sur le plan territorial, un développement durable.
Il est proposé d’articuler cette session autour de cinq axes :
1. Où en sont les transitions politiques en Afrique ? Quelle place ont-elles permis aux acteurs locaux, politiques et associatifs ?
2. Quelles sont les bonnes pratiques africaines en matière de participation citoyenne au niveau local ?
3. Quels sont les moyens supplémentaires à imaginer pour d’une part renforcer chez les élus l’envie d’associer la population et la société civile et d’autre part, de qualifier les acteurs de la société civile pour une meilleure interaction avec les élus ?
4. Quels sont les défis pour la démocratie que posent la corruption et la défiance par rapport à la représentation politique ?
5. Quel est le rôle des collectivités locales dans la construction de l’unité africaine et l’articulation entre le local, le national et le continental ?

Panel

Abderahim Chahid, Maire de Zagora
Abderrafie Hamdi, directeur de la protection des droits de l’homme et monitoring

Intervenants

Azougagh Lahoucine, président de la commune de Belfaâ, province de
Chtouka-Ait Baha, Maroc
Gertrude Ngenda, urbaniste et universitaire membre du groupe d’appui stratégique Africités
Aziza Berrada, directrice projet au sein du Collectif Démocratie et
Libertés