Hub des Savoirs

Accueil / Centre de ressources / Rapport annuel 2021 : Une année d’adaptation et de résilience pour l’Afrique (...)

Rapport annuel 2021 : Une année d’adaptation et de résilience pour l’Afrique locale

Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique)
Mai 2022

18 juillet 2022

2021 est la première année de mise en oeuvre du plan stratégique décennal de CGLU Afrique adopté pat le comité exécutif en décembre 2020 (GADDEP 2.0).
L’année 2021 a été fortement marquée par la crise sanitaire de Covid-19 dont les impacts continuent à se manifester de par le monde en termes de confinement des populations, restriction des déplacements et adaptation de tous à ce nouvel environnement. A cause de la pandémie, la 9ème édition du sommet Africités, qui aurait dû se tenir en novembre 2021 à Kisumu au Kenya a été reportée en mai 2022.

L’adaptation à la crise sanitaire s’est traduite dès 2020 par la montée en régime de la digitalisation des activités humaines, aussi bien dans le monde des affaires que pour la gouvernance des affaires publiques. L’e-gouvernement est à l’ordre du jour partout, alors que les conditions de son développement en termes d’infrastructures, de financement, de cadres institutionnels et réglementaires sont à peine en place dans la plupart des pays africains.

Pour éviter de creuser la fracture digitale des collectivités territoriales par rapport à leurs homologues d’autres régions du monde, CGLU-Afrique a lancé la digitalisation de son académie qui contribue à la transformation digitale de ses membres L’académie de CGLU Afrique a engagé la digitalisation de ses parcours de formation et le développement d’une plateforme d’e-learning permettant l’accès aux cursus à distance et l’adaptation à l’environnement actuel de restriction des déplacements tout en diminuant fortement les coûts de la formation.
Cette option a d’autant plus de chances de prospérer que l’Afrique est parmi les régions du monde celle où l’adoption des solutions digitales est parmi les plus rapides pour résoudre les problèmes que rencontrent les populations dans leurs activités économiques dans la vie quotidienne ou dans la gouvernance des sociétés.

Le domaine d’intervention où une impulsion décisive est intervenue est celui du climat. CGLU Afrique a pris pied avec succès dans l’écosystème institutionnel mis en place au niveau international pour prendre en charge les questions liées au changement climatique. A travers leur organisation faîtière continentale, les collectivités territoriales d’Afrique sont désormais présentes dans les instances internationales qui traitent de l’action climatique et des moyens de sa mise en œuvre , y compris la mise en place des conditions pour l’accès des collectivités à la finance climatique.
L’autre préoccupation qui a retenu l’attention au cours de l’année 2021 est la réorganisation du secrétariat général de CGLU Afrique pour mettre en phase la stratégie 2021-2030 avec les moyens institutionnels , humains et financiers de sa mise en œuvre. Un grand effort a été fourni pour la restructuration du secrétariat et des bureaux régionaux de CGLU Afrique, effort qui sera poursuivi au cours des trois années suivantes.
Parmi les innovations majeures, le lancement du pilier assistance technique pour la préparation et la mise en œuvre des projets, identifié comme le maillon manquant, pour lequel un effort de renforcement des capacités des membres et de leurs associations nationales a été identifié comme crucial. Ce pilier devrait arriver à maturité en 2024 lorsque chaque bureau régional de CGLU Afrique aura été doté d’une cellule assurant l’assistance technique aux membres pour le montage des projets et la recherche de leur financement.

L’année 2021 a véritablement mis CGLU Afrique dans une trajectoire nouvelle, très exigeante en termes d’adaptation à un monde en changement rapide. Cette nouvelle trajectoire impose d’être très enracinés dans la réalité vécue par les membres et de recherche avec eux des réponses concrètes à apporter aux populations pour améliorer leurs conditions et leur cadre de vie. Cette préoccupation impose une plus grande proximité dans l’organisation des interventions de CGLU Afrique, d’où la montée en régime des bureaux régionaux qui seront progressivement dotés de capacités pour assurer l’assistance technique de proximité aux membres.

L’objectif d’atteindre des résultats, notamment dans la mise en œuvre des politiques nationales et des agendas mondiaux, positionne les collectivités territoriales comme agents stratégiques pour enclencher la dynamique de transformation structurelle du continent. Cet objectif incite aussi à diversifier les partenariats que les collectivités territoriales doivent conclure avec les acteurs pertinents pour que la transition écologique en vue du développement humain durable et l’adoption de réflexes de solidarité au sein des communautés soient l’affaire de tous.

Pour CGLU Afrique, l’année 2021 a posé le jalon de cette mutation dans l’objectif de devenir une organisation définitivement mature et utile d’ici 2030. C’est tout le sens de la stratégie décennale 2020-2030 adoptée par les instances dirigeantes de l’organisation (GADDEPA 2.0).

Téléchargez la page au format PDF